COCHLOSPERMUM TINCTORIUM

 

Cochlospermum tinctorium

Wolof : Fayar
Famille : Cochlospermaceae

Cette plante ne dépasse pas cinquante centimètres de hauteur. Ses feuilles, un peu palmées, ont cinq lobes, ses fleurs jaunes apparaissent près du sol et donnent des capsules ovoïdes contenant de nombreuses graines
On trouve Cochlospermum tinctorium du Sénégal au sud du Soudan et en Ouganda.

En médecine traditionnelle, le rhizome jaune constitue un des médicaments les plus respectés en Afrique de l'Ouest pour les cas de jaunisse et de maladies de foie. Il sert aussi à soigner les œdèmes, l'incontinence urinaire, la dysménorrhée, l'épilepsie, la schistosomiase, la pneumonie, les affections bronchiques, la conjonctivite, les problèmes gastriques, la diarrhée, l'indigestion, les maux d'estomac et les affections de la peau. Au Burkina Faso, on consomme un extrait de rhizome en cas de malaria. Au Nigeria, on boit une potion à base de ses fruits et de tamarin pour soigner les morsures de serpent, et en Côte d'Ivoire et au Burkina Faso le rhizome en poudre est employé comme aphrodisiaque et comme tonique. En Côte d'Ivoire, on utilise la pulpe des feuilles comme pansement humide pour faire mûrir les abcès et les furoncles et on consomme une décoction de rameaux ou de rhizome, ou encore on la verse dans l'eau du bain pour traiter les troubles génito-urinaires, les douleurs rénales ou intercostales. Le corps est lavé avec un extrait aqueux du rhizome non seulement pour soigner les maladies de peau mais aussi à titre prophylactique. Au Nigeria, on mâche aussi le rhizome comme tonique et aphrodisiaque. Le rhizome est également très utilisé en médecine vétérinaire. L'huile des graines sert à soigner la lèpre. En outre, ses fleurs décoratives en font une plante ornementale potentielle.

Le rhizome de Cochlospermum tinctorium est récolté dans la nature et donne un colorant brun jaune, utilisé pour teindre les étoffes (de coton), le fil, les nattes, la vannerie et les ornements, et plus rarement le cuir. Le rhizome frais ou séché peut être pulvérisé et réduit en une pâte dont on enduit le produit à teindre ; il peut également être concassé, mélangé à de la cendre et mis à bouillir avec les articles à teindre. En Côte d'Ivoire, les Baoulés additionnent le bain de teinture de jus de citron pour en renforcer la solidité. Au Cameroun, le rhizome réduit en poudre et mélangé à de l'eau permettent d'obtenir un masque facial jaune. Le colorant est également employé pour colorer le beurre de karité et l'huile de cuisson auxquels il apporte peut-être aussi un certain arôme. L'un comme l'autre colorerait la bouche et guérirait les brûlures. Les fruits verts sont consommés par les chasseurs pour étancher leur soif. La bourre du fruit peut servir à rembourrer les coussins ou, comme cela se fait au Togo, elle est filée en cordons pour les colliers. L'écorce des jeunes tiges produit aussi une fibre utile

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×