COLA NITIDA

 

COLA  NITIDA

Francais : kolatier,   Wolof :  Gouro

 

Aux yeux des Africains la noix de cola évoque aussi la sexualité dans la mesure où elle possède aussi des vertus qui stimulent l’appétit sexuel, chez les hommes surtout. La plupart des femmes ignorent d’ailleurs cette vertu, mais c’est peut-être par pudeur que ladite vertu est quelque peu étouffée dans la société. Les hommes par contre estiment que la noix de cola est un aphrodisiaque. Tous sont d’avis que cette propriété se concentre en particulier dans le petit, cola très amer et peu consommé. En maintenant éveillé et en accroissant l’endurance physique grâce à sa richesse en caféine et en théobromine, cette noix est censée tonifier la virilité et redonner de la vigueur aux hommes sur le déclin. Sa consommation constitue dès lors une préparation à l’acte sexuel ; il n’est pas rare que la femme avertie en offre à l’homme dans ce but.

 Comme aphrodisiaque, la noix de cola introduit ainsi une différenciation entre les sexes. Car l’exceptionnel tonus qu’il procure dans ce contexte semble ne bénéficier directement qu’aux hommes. Il y a toutefois une circonstance où seules les femmes tirent parti des bienfaits de cette noix : dans la teinturerie, une activité accaparée par les femmes. Elles se servent de la noix de cola comme matériau pour extraire un colorant jaune. Les Dioula de la Côte-d’Ivoire organisent à l’aide des noix de cola des rituels destinés à consolider les relations de couple : le jour du mariage, on enroule dans un pagne blanc deux tranches de cola (une rouge et une blanche) représentant les deux fiancés, on pose les mains dessus et on fait des incantations ; le mariage est ainsi rendu indissoluble, il ne pourra être rompu qu’avec l’accord des deux parties en présence.

 Autres occasions d’utilisation de la noix de cola

 La pharmacopée traditionnelle utilise la noix de cola comme médicament dans toute l’Afrique occidentale, tirant ainsi profit de ses vertus curatives et tonifiantes (confirmées par des études cliniques et pharmacologiques). La noix est croquée ou concassée et macérée dans une boisson. Le thérapeute fait parfois sur la peau du patient des incisions sur lesquelles il applique la poudre de la noix de cola. Les maladies soignées (en usage interne) sont nombreuses et variables selon les régions, les plus courantes sont : l’affection pulmonaire, la convalescence, la fatigue physique ou intellectuelle, la grippe, l’hémorroïde, l’hypotension, l’insuffisance cardiaque, le manque d’appétit sexuel, le rhume…

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (1)

1. joel 06/01/2011

salut j'ai pour la toute première fois mâché la noix ,et j'ai trouvé combien elle était puissante sur le plan thérapeutique dans la mesure ou elle me traite de la fatigue générale et tonifie ma virilité.mais je crains qu'elle puisse avoir des effets secondaires graves sur ma virilité ne vous en déplaise que vous m'orientiez car j'ai peur

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×